membres INPACT | Vendredi 20.10.2017 | 23:43

Présentation du Yangjia Michuan

Sommaire du document

Histoire d'une passion...


Introduction

C'est en écho aux réflexions exprimées au fil des carnets du collège qu'il m'est apparu utile de partager une partie de mes souvenirs quant à l'historique de notre école en Europe et en France plus particulièrement. Ayant été parmi les membres fondateurs du Collège, premier secrétaire actif ainsi que soutien actif à la création de l'Amicale par la présence de membres de l'Inpact, je vais essayer d'apporter mon témoignage sur les faits qui ont conduit à la création du Collège et de l'Amicale. Je me limiterai dans cet article à traiter l'histoire du Collège et à esquisser celle de l'Amicale et appelle les témoignages et regards de ceux qui ont partagé cette époque.

On peut se réjouir d'une organisation Européenne aussi structurée s'appuyant sur deux entités au service du Yangjia Michuan Taiji quan. Ceci n'existe dans nulle autre école. D'une part, le Collège des enseignants créé sous l'impulsion de Maître Wang qui apporte une cohérence technique et une fraternité entre les enseignants, d'autre part l'Amicale, née de la volonté des enseignants de la première génération de réunir les associations et servir les pratiquants grâce à un bulletin de liaison et une rencontre annuelle.

Revenir à la page d'accueil - Remonter en haut de cette page

L'histoire

C'est à la fin des années 70 et au seuil des années 80 que l'on voit apparaître les premiers enseignements du Yangjia Michuan en France grâce à Serge Dreyer au Mans et à Charles Li (Zheng-Yi Li) à Paris. Tous deux ont contribué activement à former la première génération des enseignants en France. Un article, rédigé par Serge Dreyer dans le 4ème bulletin de l'Amicale paru en octobre 90 décrit la période des pionniers qui ont cherché l'enseignement de Maître Wang à Taïwan. Puis, peu à peu, au fil des années 80, les Européens qui ont suivi l'enseignement de Maître Wang à Taiwan sont rentrés en Europe et ont commencé à enseigner.

1981 est une année importante puisque Maître Wang est venu en France pour la première fois, invité et accompagné par Serge Dreyer et Charles Li. Trois ou quatre stages se sont succédés pendant ce voyage dont le Mans et Paris dans les associations de Serge et Charles, Strasbourg accueilli par Roland Habersetzer, professeur de Karaté et écrivain renommé des arts martiaux. C'est à cette occasion que j'ai fait la connaissance de Maître Wang. Ce périple a été relaté abondamment dans la revue « le Ronin » édité par R. Habersetzer. Cette revue a également servi de support à de nombreux articles documentés sur le Yangjia Michuan écrits par Serge Dreyer, R. Habersetzer et d'autres auteurs.

Plus tard, Maître Wang est revenu régulièrement en Europe invité par ses élèves occidentaux : Luc Defago à Genève en 1984 (?), puis, en 1986, Henri Mouthon à Annecy et Annick Blard, Maryline Chanaud à Cluny et Paris, puis Christian Bernapel avec Charles Li à Strasbourg en 1987, et d'autres dont la chronologie reste à reconstituer. Ces stages alternaient une année sur deux avec les États-Unis sur la côte Est et Ouest : George Lin et Akai Jong en Californie, Scott Rodell à Washington, Robert Politzer à New York, … Cette période prolixe en stages tant en Europe qu'aux États-unis a permis d'ancrer l'enseignement du Yangjia Michuan et des bases du Nei gong en Occident, Maître Wang étant en plein épanouissement de son art. Dans les premiers temps, le taiji quan était plutôt enseigné en Europe, alors que le nei gong l'était aux USA. J'ai eu la chance de pouvoir participer à bon nombre de ces stages des deux côtés de l'Atlantique, ce qui m'a permis de connaître et d'apprécier nos frères de pratique et d'enseignements américains. Ainsi, beaucoup de personnes, enseignants et élèves de ces enseignants ont pu bénéficier de l'enseignement direct de Maître Wang.

C'est de cette importante dynamique des années 80 que sont nés en France, le Collège puis l'Amicale en 1989. Cependant, les raisons qui ont été à l'origine de leur création ne sont pas les mêmes, alors que ce sont quasiment les mêmes personnes qui en ont été les fondateurs et les acteurs !

Au sein du Yangjia Michuan, cette organisation double, n'a sa pareille ni à Taïwan, ni aux USA. Le Collège créé sous la férule bienveillante du Maître et son invitation directe regroupa les enseignants de première génération et l'Amicale née d'un collectif de personnes et d'enseignants représentantes ou non d'associations existantes et fondée sous l'égide de la loi associative française.

Revenir à la page d'accueil - Remonter en haut de cette page

Le collège

Image introuvable
Maître Wang et le Collège [Christian peux-tu dater cette photo STP ?]

Le Collège a été créé le 27 juillet 1989 à Cluny en France à l'initiative de Maître Wang Yen-Nien à l'occasion d'un séminaire qui a duré 3 jours du 25 au 27 juillet. C'est Annick Blard qui a été l'hôte de ces journées. Les enseignants invités par Maître Wang étaient, à cette époque, les plus actifs au plan de l'enseignement et représentatives du Yangjia Michuan en Europe. On peut dire que cette première génération d'enseignants occidentaux a formé ou introduit à l'enseignement de Maître Wang la majorité des enseignants qui ont suivi. Sauf Charles Li qui était le seul Chinois (et non occidental) à enseigner le Yangjia Michuan en France.

Il s'agissait de : Jean Pai, Maryline Chanaud, Claudy Jeanmougin, Christian Bernapel, Henri Mouthon, Luc Defago, Vioune Defago, Peter Clifford, Sabine Metzlé, Serge Dreyer et Annick Blard, soit 11 personnes. Tous se sont retrouvés à Cluny à l'exception de Serge Dreyer qui a décliné l'invitation et de Claudy Jeanmougin qui s'est fait représenter par Hervé Marest. Julia Fairchild était présente comme traductrice et accompagnatrice de Maître Wang. J'ai relaté les 3 jours que nous avons passé à Cluny dans quelques articles parus dans les différents livrets répertoriant les membres. Ils étaient intenses et tout le groupe s'en est trouvé transformé et solidaire.

Le terme de « Collège » a été choisi consensuellement et accepté par Maître Wang, ainsi que son fonctionnement qui devait être consigné dans une charte que nous avions mission de constituer. Maryline Chanaud a été tirée au sort comme première secrétaire. Le collège s'est réuni pour la première fois le 12 mai 1990 à Paris. Nous y avons défini sa vocation, sa place par rapport à l'Amicale et à la Fédération Française de Taichi chuan, (créée également en 1989 !), une première version de la Charte et les modalités d'ouverture du Collège. Maryline Chanaud ayant proposé sa démission, j'ai été élu secrétaire pour le mandat convenu de 2 ans et ai rédigé un compte rendu détaillé qui a été publié dans le bulletin N°4 de l'Amicale. Je précise que les colonnes du bulletin de l'amicale, seul lien écrit entre pratiquants du Yangjia michuan, ont été généreusement mises à notre disposition par son premier président Claudy Jeanmougin.

L'année qui a suivi a été consacrée à la consultation de tous les enseignants répertoriés par l'amicale pour susciter une réflexion sur les modalités d'ouverture et le fonctionnement futur du collège. Voir l'article paru dans le bulletin N°5. Plus de 70% des personnes contactées ont répondu à cette consultation qui a abouti à l'élaboration d'une seconde version de la charte à Strasbourg le 16 février 1991. Nous y avons passé la nuit, mais quelle nuit ! Elle se termina à la pointe du jour autour d'une bouteille de schnaps qui n'en finissait pas de se vider ! A ce stade, nous sommes convenus que la version définitive serait rediscutée, validée et présentée à Maître Wang lors du stage des enseignants prévu en juillet 91 à Yushi à Taiwan.

Ce qui fut fait ! Mais non sans efforts car, entre le réveil à 5h30 du matin et le coucher à 2 ou 3 heures du matin et les 8 à 10 heures de travail quotidien sous la canicule estivale taiwanaise et l'œil sévère et bienveillant du Maître, il nous restait peu de temps pour nous reposer. Les discussions nocturnes furent à nouveau intenses et passionnées. Le texte fut revu maintes et maintes fois, retravaillé dans tous les sens, remis en question à chaque fin de soirée… jamais les votes ne furent unanimes… au grand désespoir du secrétaire que j'étais !

Et ce fut l'esprit britannique, les talents de juriste et la plume habile de Peter Clifford qui, la nuit de la veille de fin du stage, rédigea l'ultime projet qui emporta l'unanimité le lendemain matin. Enfin, le soir, nous présentions le texte à Maître Wang le cœur battant !

Après une lecture attentive, il donna son assentiment au texte actuel. Ouf ! Celui-ci a été édité dans le bulletin N°7 de l'Amicale. L'ouverture du Collège allait pouvoir être conduite.

Ce qui fut fait ! Tous les enseignants répertoriés de l'époque ont été sollicités. Il leur suffisait de faire la demande explicite d'adhésion et de préciser leur filiation et le nom de leur professeur. L'ensemble des réponses a permis l'édition du premier annuaire des membres du Collège (un petit carnet vert) et l'édition d'un message essentiel de Maître Wang à l'attention des professeurs et pratiquants paru dans le bulletin N°9 daté du 1er mars 1992.

Voici un extrait de ce message : « Afin de préserver l'authenticité de la forme secrète de l'école Yang de Taiji quan, d'empêcher que cet art traditionnel se perde et de sauvegarder la renommée de Yang Lu Chan, surnommé Yang l'invincible, enfin pour que la méthode de cultiver le corps et l'esprit que représente le Taiji Quan se transmette pour toujours de génération en génération et se développe à travers le monde entier, a été fondé en Europe le « Collège des professeurs de l'école traditionnelle Yang de Taiji Quan »…

Image introuvable
Le premier collège - Mulhouse, 1992

… « Tous les pratiquants membres du collège des professeurs de l'école traditionnelle Yang de Taiji quan sont qualifiés de recevoir un diplô:me qui leur donne le droit de représenter le Maître de l'école, Wang Yen-nien, dans chaque pays d'Europe et de transmette à leur tour la forme secrète de taiji quan de l'école Yang (Yangjia Michuan). Aucun autre diplôme n'est délivré. Ceux qui ont déjà reçu un diplôme par le passé sont toujours qualifiés pour enseigner le taiji quan en France, mais il est indispensable d'être membre du collège des professeurs de l'école traditionnelle Yang de Taiji Quan pour pouvoir enseigner le Taiji Quan en Europe… »

En juillet 1992, se déroula à Mulhouse le premier stage Européen du Collège avec Maître Wang Yen-Nien. Celui-ci rassembla les membres du Collège « ouvert ». Désormais, les termes de la charte devenaient opérationnels pour l'entrée des nouveaux membres.

Le premier cahier du Collège restitue les conférences qu'il y a prodiguées. Les vidéos qui y ont été tournées ont été mises à disposition des participants et puis des secrétaires du collège.

Ma mission s'achevait et c'est Michel Douiller qui a accepté le troisième mandat de secrétaire de 1992 à 1994. Une assemblée générale très fructueuse en idées s'y est déroulée. Un compte rendu en a été fait. Michel a lancé les séminaires du collège impulsant ainsi des temps de rencontres et d'échanges techniques Puis les relais ont été pris par Jean Claude Trap, Valérie Oppel et Nicole Henriod pour le 6ème mandat. Je leur suggère d'écrire la suite de l'histoire au fil de leurs mandats successifs.

Pour ce dont je me souviens, les temps de rencontre entre Maître Wang et le Collège ont été : Yushi ; Mulhouse ; Chalonnes ; Terre de Jor. Je n'en vois pas d'autres. Il serait intéressant d'en retrouver les traces enregistrées et/ou écrites.

Il faut noter que le dernier séminaire du Collège, qui s'est déroulé dans le centre chaleureux de Marie-Christine Moutault, a rassemblé l'ensemble des secrétaires actifs qui se sont succédé ! Cela montre l'intérêt et le partage qu'ils cultivent toujours.

Revenir à la page d'accueil - Remonter en haut de cette page

L'amicale

Image introuvable
Premières rencontres de l'Amicale organisées par l'INPACT - Oberhaslach, 1990

L'Amicale est née d'échanges entre enseignants de l'école poursuivis aux « :Rencontres Jasnières » créées par Serge Dreyer en 1988 et d'une lettre envoyée par Serge Dreyer à certains enseignants proposant la création d'une entité regroupant les enseignants et associations du Yangjia Michuan. La volonté collective de créer une synergie au sein de l'école a convergé le 23 décembre 1989 vers la ratification des statuts et l'élection de Claudy Jeanmougin comme premier président, par un petit groupe mandaté par les associations de notre école existantes à cette époque, chez Bernard et Denise Drouet à Paris. Bernard et Denise, personnages attachants ont prêté leur cœur et leur maison à la mise en place des premiers pas de l'amicale. Claudy a eu la délicatesse de nous le rappeler en proposant Bernard comme membre d'honneur de l'Amicale à l'occasion des dernières rencontres de l'amicale.

Cette double structure avait interpellé Maître Wang à l'époque, mais il a admis plus tard que chacune avait son rôle : l'une comme partie Yin : le Collège en tant que noyau ; l'autre, comme partie Yang : l'amicale en tant que fruit : cf. l'article de Claudy Jeanmougin dans un N° de la revue dont je n'ai plus souvenir. L'histoire de l'amicale reste à écrire et elle le sera dans le cadre de la rétrospective en chantier chez Claudy. Les premières rencontres organisées par l'amicale ont été accueillies par l'INPACT à Oberhaslach près de Strasbourg le 11 novembre 1990. Mais j'en reste là pour l'Amicale qui a aujourd'hui une vie aussi florissante que le collège.

Christian Bernapel, décembre 2006.

Revenir à la page d'accueil - Remonter en haut de cette page

Commentaires et réactions des internautes

Contribuer à cette page >>

Image introuvable

Vendredi 20.10.2017 - 23:43 | 1 connecté | 81929 visiteurs | Mise à jour le 20.10.2017
Administrer | Revenir à la page d'accueil | Remonter en haut de cette page
INPACT-Taiji.com © Association INPACT, 2003 - 2016 | Mentions légales